Roman De stagiaire à confident chapitre Chapitre 8

Dès le premier jour de son emménagement à la résidence Mooncrest, Évelyne était excitée. Après avoir pris une douche, elle enfila son nouveau pyjama et attendit avec impatience le retour d'André.

Elle attendit longtemps. Elle était presque sur le point de s'endormir quand elle entendit enfin du bruit.

Juste au moment où Évelyne s'apprêtait à entrer dans la chambre, elle entendit une voix familière. "Cathie, veuillez prendre soin de M. Carter. Nous partirons en premier."

C'était la voix d'Emmanuelle.

Évelyne avait vécu avec Emmanuelle pendant plus de 20 ans, et la voix d'Emmanuelle lui était incroyablement familière.

Évelyne pensa : "Pourquoi Emmanuelle est-elle dans la chambre d'André?"

Évelyne se rappela rapidement qu'Emmanuelle était la secrétaire d'André. Il était logique qu'elle soit à la résidence Mooncrest.

En entendant le départ d'Emmanuelle, Évelyne se retira précipitamment dans une pièce voisine. Elle écouta tandis que les pas en bas s'éloignaient. Une fois la sécurité assurée, elle émergea et se dirigea vers la chambre principale d'André.

"Cathie, laissez-moi m'occuper de M. Carter. Il est tard, et l'âge commence à se faire sentir. Ne vous fatiguez pas," dit Évelyne.

Cathie, qui avait la cinquantaine, travaillait pour la famille Carter depuis plus de 20 ans. Elle avait été assignée par le grand-père d'André, Alexandre Carter, pour s'occuper d'André à la Résidence Mooncrest.

En regardant Évelyne, Cathie comprit pourquoi elle avait dit cela. "Prenez soin de lui, Miss Green," répondit-elle avec un sourire.

Dès que Cathie partit, Évelyne verrouilla la porte derrière elle. Elle s'approcha du lit et appela timidement : "Monsieur Carter?"

André, ivre, ne répondit pas.

Évelyne se sentait un peu frustrée. Après tout, ce n'était pas elle qui avait été avec André cette nuit-là. Elle ne voulait pas prendre le risque d'être découverte et chassée, donc elle devait rapidement établir un lien et développer une relation significative avec André. Avoir une connexion physique était crucial.

Voyant le manque de réaction d'André, Évelyne décida d'être directe. Même s'il était ivre et ne répondait pas, elle espérait susciter une réaction physique de sa part.

Cependant, juste au moment où elle s'apprêtait à agir, André ouvrit soudainement les yeux. Avec une expression douloureuse sur le visage, André repoussa violemment Évelyne.

"Sors."

Chapitre 8 1

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : De stagiaire à confident