Roman Devenir la femme du président par hasard. chapitre Chapitre 6

L'arête du nez de Zane était meurtrie.

Son visage s'affaissa alors qu'il sortait à grands pas.

Abelle regarda son visage pâle et affaibli. Son regard s'assombrit, mais il ne dit rien au final. "Repose-toi bien. Je vais appeler un médecin pour toi."

Elle prit François et partit.

Le médecin se précipita dans la chambre. Alors qu'il stoppait le saignement et appliquait de la pommade, il demanda : "Qui a fait ça? C'est très difficile à soigner. Mon petit, endure la douleur. Je dois réappliquer la pommade..."

Pendant le processus d'application du médicament, le visage de Camille était pâle de douleur, mais elle n'émettait aucun son.

...

En dehors de l'hôpital.

Les trois membres de la famille Nelson montèrent dans la voiture.

Dans la voiture, Zane grimaça de douleur.

Abelle regarda sans rien dire.

La voiture noire roulait à vitesse constante sur la route publique. Abelle aperçut quelque chose et demanda au conducteur de s'arrêter.

"Qu'est-ce qui ne va pas?" demanda François.

Abelle fixa du regard le magasin animé. "J'avais précommandé un bol de Maxime Yum Porridge il y a quelques jours et il est presque prêt maintenant. Zane, va le chercher et prends le numéro."

"Moi?"

"Veux-tu que ton père et moi y allions?"

Zane retroussa les lèvres et sortit de la voiture, impuissant.

Lorsqu'il fut loin, François demanda : "Pourquoi as-tu soudain envie de manger le porridge de Maxime Yum?"

"Pourquoi ne demandes-tu pas aux domestiques de le faire? Il y a tellement de monde ici, combien de temps vais-je devoir attendre dans la file d'attente?"

"Ce n'est pas que j'ai soudainement envie de manger," sourit Abelle. "J'ai juste fait une réservation il y a quelques jours et c'est prêt aujourd'hui. Pourquoi ne le ramenons-nous pas pour qu'Élise puisse se nourrir un peu?"

"C'est bien." François sourit.

Tous deux ont attendu dans la voiture pendant plus de trois heures.

Quand Zane revint, il était trempé de sueur.

C'était une journée chaude.

Son visage était rouge à cause du soleil, et toute sa taille et ses genoux étaient douloureux et doux, à la fois chauds et fatigués.

"Quel genre de boutique bâclée est-ce que c'est ? Il y a tellement de monde ici! Cette file d'attente m'a presque épuisée! Allons-y, je veux rentrer chez moi et mettre de la pommade. Les coupures sur mon visage sont sur le point de s'infecter!"

"Rentre à la maison et applique la pommade. Ne laisse pas de cicatrice," dit François.

Le fond des yeux d'Abelle était indifférent.

La voiture est partie, faisant des allers-retours vers la famille Nelson.

De retour dans la famille Nelson, Ethan accompagnait toujours Élise.

Zane en profita pour le féliciter.

"Frère Ethan, tu ne sais même pas à quel point cette femme est vicieuse. La blessure sur mon visage a été causée par elle! Elle va très bien! Elle n'est pas du tout malade ! Elle est à l'hôpital pour une petite blessure cutanée. Elle cherche simplement à susciter ta sympathie. Tu ne dois pas aller la voir ! Sinon, tu tomberas dans son piège!"

"Camille n'est pas une telle personne." Ethan fronça les sourcils.

Élise regarda le beau visage d'Ethan et lui pinça légèrement la paume. À la fin, elle a juste souri et a dit : "Zane, dépêche-toi et applique le médicament."

Zane se gratta la tête. "Très bien, j'y vais maintenant! Sœur Élise est celle qui tient le plus à moi!"

Élise sourit doucement.

Elle regarda à nouveau Ethan avec une expression coupable et pleine de remords. "Frère Ethan, ma sœur devrait être en colère. Tu as fui le mariage à cause de moi. Je ne sais pas si elle m'en voudra..."

Son visage était pâle et sa voix était particulièrement faible et pitoyable.

Ethan était distrait. "Elle ne le fera pas."

...

A cinq heures du soir.

Ethan posa Élise et quitta la famille Nelson.

Il conduisit jusqu'à l'hôpital.

En chemin.

Il n'arrêtait pas de penser aux paroles de sa mère -

"Ethan, tu es le seul jeune maître de notre famille Dupont. Comment peux-tu épouser cette femme sans valeur?"

"Et alors si elle est la jeune demoiselle de la famille Nelson? Penses-tu que François et sa femme la respectent?"

"Fais-moi confiance - Élise est la véritable Princesse de la famille Nelson. Non seulement elle est talentueuse et belle, mais l'épouser serait un grand avantage pour toi. Ce serait le seul moyen pour la famille Dupont de rivaliser avec les familles Dubois et Leroux, les deux autres familles nobles..."

"C'est le désir de toute une vie de ton père. Si tu ne peux pas t'en passer, tu peux prendre à la fois Élise et Camille et garder Camille comme un jouet à l'extérieur. Qui parmi l'élite n'a pas de maîtresse dans l'ombre?"

"Élise s'est coupé le poignet et s'est suicidée. C'est la meilleure étape pour toi. Profite de cette occasion pour échapper au mariage et te séparer de Camille..."

...

Lorsqu'il arriva à l'hôpital et entendit le service de Camille, il poussa doucement la porte.

C'était très calme dans la chambre des malades.

C'était déjà le soir. Le soleil se couchait et la fille dormait sur le lit à travers la fenêtre.

Ethan allégea inconsciemment ses pas.

Il se dirigea vers le lit et remonta la couette sur son corps, la retroussant.

Au moment où il se pencha, il vit le visage calme de la jeune fille.

Il tendit la main pour lui caresser le visage.

Mais avant qu'il la touche, elle s'est réveillée.

Camille avait toujours eu un sommeil léger. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle le vit.

Chapitre 6 1

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Devenir la femme du président par hasard.