Roman Elle est mariée, monsieur ! chapitre Chapitre 9

Scarlette savait que dans trois mois, elle n'existerait plus. Même si Jacques la désirait à ce moment-là, il ne resterait d'elle qu'une poignée de cendres.

Elle a du mal à accepter qu'il réduise le délai à trois jours.

Au moment où elle allait continuer à parler, Jacques la lâcha brusquement.

Scarlette avait eu la possibilité de s'échapper.

Quoi qu'il en soit, elle doit saisir l'occasion.

"Bébé."

Jacques se penche et l'embrasse sur la joue. "Je viendrai te chercher dans trois jours".

Scarlette, très dégoûtée, se couvre la joue qu'il a embrassée.

Mais devant Jacques, elle le supporta et fit semblant d'acquiescer docilement.

La voyant si obéissante, Jacques la lâcha et se dirigea vers la porte.

Alors qu'il s'approche de la porte, il s'arrête brusquement.

"D'ailleurs."

Il se retourna et regarda Scarlette d'un air significatif. "Bébé, ta bonne amie s'appelle Suzanne, n'est-ce pas ?"

Scarlette feignit le calme, mais son visage s'assombrit soudain.

Jacques avait déjà compris le parcours de Suzanne.

Scarlette s'est sentie extrêmement mal à l'aise à cause de l'enquête.

Elle a demandé avec un visage froid, "Qu'est-ce qui ne va pas ?".

"Ce n'est rien. Je veux juste te rappeler de m'attendre à la maison. Ne te promène pas." Jacques sourit.

Jacques n'a rien dit de menaçant, mais Scarlette pouvait l'entendre clairement.

Il irait chercher Suzanne si elle osait s'enfuir.

Une fois de plus, une vague d'impuissance l'envahit.

Scarlette se sentit un peu désespérée et relâcha son poing serré.

Elle dit sans expression : "Ne t'approche pas d'elle. Je t'attendrai à la maison."

Alors seulement, Jacques lui donna un baiser volant. "Sois sage."

Il était tellement dégoûtant !

Chapitre 9 1

Chapitre 9 2

Chapitre 9 3

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Elle est mariée, monsieur !