Roman J’ai conçu des triplés après le divorce chapitre Chapitre 1

Bertrand Marchand, je suis mariée avec toi depuis trois ans, mais tu ne m’as jamais touchée une seule fois... Je t’ai arrangé avec la fille de tes rêves, et maintenant j’abandonne ce mariage... Après ce soir, tu pourras aller la voir! Mais pour aujourd’hui, s’il te plaît, traite-le comme une compensation pour moi pendant tant d’années. Que diriais-tu...

Après avoir dit cela, Katia Westwood embrassa l’homme en face d’elle, avec folie et désespoir comme un papillon de nuit qui s’élance dans une flamme.

Elle savait que ses méthodes étaient méprisables.

Mais elle l'aimait depuis trop longtemps. C'était trop dur pour elle d'abandonner comme ça!

Pour le moment, elle ne demandait que ce petit peu de réconfort.

" Katia, tu oses?!"

Bertrand serra les dents, son visage délicat et beau rempli de colère.

Il voulait repousser la femme sur son corps, mais l'agitation dans son corps était déchaînée, brisant presque sa rationalité.

Cette femme audacieuse a osé lacer l’eau qu’il buvait!

" Il n'y a rien que je n'ose pas faire..."

Une larme est sortie du coin des yeux de Katia et son baiser est devenu de plus en plus rapide. Ses petites mains inexpérimentées tâtonnaient autour du corps de l'homme.

Elle pensait juste à l'avoir pour une fois!

Bertrand était furieux.

Malheureusement, la situation actuelle n’était plus sous son contrôle.

Au bout d'un moment, la réaction instinctive de son corps fut suscitée. Alors que la température de son corps augmentait, la dernière trace de raison avait complètement disparu avec le vent.

Le lendemain, alors que le ciel commençait à s'éclaircir, Katia s'est réveillée.

Elle a enduré l'inconfort et s'est levée du lit pour enfiler ses vêtements. Ensuite, elle a sorti du tiroir l'accord de divorce qu'elle avait préparé il y a longtemps et l'a posé sur la table de chevet. Finalement, elle jeta un regard profond à l'homme sur le lit...

" Bertrand, je te laisse partir. Désormais, nous serons séparés et n’aurons plus rien à voir les uns avec les autres!"

Katia a murmuré ces mots et s'est tourné pour partir.

Lorsqu'elle a quitté la famille de Marchand, son cœur était plein d'amertume et de tristesse.

Elle aimait Bertrand depuis sept ans!

Depuis qu'elle était lycéenne jusqu'à ses études universitaires, elle ne l'avait jamais oublié.

Son plus grand souhait était de l'épouser!

Cependant, Bertrand la détestait...

L'heure exacte était le jour où elle s'est mariée avec sa famille!

A cette époque, le patriarche de la famille était gravement malade et avait besoin d'une fille pure pour compenser sa malchance. Son signe du zodiaque correspondait et elle a été choisie.

Son père et sa belle-mère, qui accordaient plus d'importance à l'argent qu'à leur vie, l'envoyèrent ici sans dire un mot.

A cette époque, elle était si heureuse qu'elle en était folle, attendant avec impatience l'arrivée de la nuit de noces.

Cependant, après que Bertrand soit arrivé, il a dit avec un visage plein de dégoût:" Katia, tu dois savoir que la personne que je veux épouser est Ferrie Lark, pas toi! Elle est la seule qualifiée pour être ma femme. Tu n'es pas digne!"

Katia savait que Bertrand n'avait aucune obligation de l'aimer et de l'aimer.

Cependant, elle gardait naïvement espoir et pensait qu'un jour, elle serait capable de réchauffer le cœur de cet homme.

Au cours des trois années de mariage, elle avait travaillé dur et travaillé encore plus dur pour être une bonne épouse.

Chaque soir, elle cuisinait personnellement pour lui, juste pour qu'il revienne et prenne un repas copieux.

Peu importe l'heure, elle devrait attendre qu'il rentre à la maison avant de pouvoir se sentir à l'aise.

Quand il était ivre, elle prenait soin de lui personnellement.

Lorsqu'il était malade ou avait une petite blessure, elle était plus inquiète que quiconque.

Chaque année en hiver, elle allumait le chauffage à l'avance, mettait de l'eau tiède, se réveillait tôt le matin, l'aidait à réchauffer ses vêtements et espérait qu'il n'aurait pas froid...

Cependant, les haineux seront toujours des haineux.

Jusqu'à avant-hier, Bertrand rendait visite à Ferrie à l'hôpital, le jour de son anniversaire. Elle en a finalement eu assez.

Chapitre 1 1

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : J’ai conçu des triplés après le divorce