Roman J’ai conçu des triplés après le divorce chapitre Chapitre 9

Vingt minutes plus tard.

La voiture s'est arrêtée lentement au manoir de la famille Marchand.

Petite Étoile ne permettait à personne de la porter. Elle s'appuya sur le siège et sortit lentement de la voiture, marchant silencieusement devant.

Bertrand le suivait silencieusement.

Dès que le père et la fille ont franchi la porte, ils ont entendu un appel...

" Petite Étoile!"

Ferrie était dans le couloir, parcourant tranquillement son téléphone. Lorsqu'elle entendit quelqu'un entrer, elle leva les yeux.

Voyant qu'il s'agissait de Petite Étoile, Elle s’est immédiatement précipitée hypocritement et a serré la petite fille dans ses bras. Tu es enfin revenue! Pourquoi t'es-tu enfuie sans dire un mot? Tante avait peur! Vas-tu bien? Es-tu blessée?"

Tout en parlant, elle vérifiait nerveusement le corps de la petite fille.

Petite Étoile a été prise au dépourvu par elle et a été abasourdie un instant.

La voix hypocrite de Ferrie résonna à son oreille, et les yeux de la petite fille devinrent progressivement froids.

Cette femme ne savait-elle vraiment pas pourquoi elle s'était enfuie de chez elle?

Si elle ne lui avait pas dit le matin que son père ne l'aimerait plus à l'avenir et ne la menacerait même pas, elle ne se serait pas enfuie en secret.

En pensant au visage hypocrite de la personne en face d'elle, puis en pensant à la belle tante qu'elle a rencontrée aujourd'hui...

En comparant les deux, la tante était vraiment inquiète pour elle.

Mais le Ferrie devant elle était hypocrite, et la petite fille s'est immédiatement sentie très ennuyée.

Elle ne pouvait s'empêcher de lutter.

" Petite Étoile, qu'est-ce qui ne va pas chez toi? Ne bouge pas. Tante verra si tu es blessée."

Ferrie sentit la résistance de la petite fille et augmenta doucement ses forces. Son ton était impuissant.

Petite Étoile était pincée par elle et se débattait de plus en plus, et la résistance était plus évidente.

Une trace d'impatience imperceptible traversa les yeux de Ferrie.

Cette petite muette, quand elle lui enseignait en privé dans le passé, toute la personne se recroquevillait et ne disait pas un mot.

C'était la première fois qu'elle osait lui résister!

Sans la présence de Bertrand, Ferrie ne lui aurait pas permis une telle impudence!

Chapitre 9 1

Chapitre 9 2

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : J’ai conçu des triplés après le divorce