Roman Monsieur, ne faites pas n'importe quoi chapitre Chapitre 4

Eléna était stupéfaite et releva instinctivement la tête au son de son nom.

La femme lui semblait familière, mais elle ne se souvenait pas de qui il s'agissait.

La femme vit son visage inexpressif et lui adressa un sourire significatif. "C'est bien toi! Tu as fait ton temps alors? Pourquoi n'as-tu pas prévenu ton vieux copain? On devrait te préparer une fête pour te souhaiter la bienvenue à la maison!"

Après avoir fini de parler, la bouche de Luna s'ouvrit sous le choc.

Eléna avait déjà anticipé cette situation, et son visage arborait toujours un faux sourire professionnel. "Je suis désolée, je ne crois pas que nous nous soyons rencontrées."

Cependant, la femme n'abandonnait pas sans se battre.

La femme croisa les bras sur sa poitrine et continua à se moquer: "Comment as-tu fini dans un endroit pareil? Je suppose que la vie carcérale t'a vraiment mâché et recraché, hein."

Eléna pinça les lèvres et resta silencieuse, tout en parvenant à garder un sourire sur son visage.

Voyant qu'elle ne pouvait pas provoquer Eléna de la sorte, la femme haussa le ton. "Quand les normes du Dream Club sont-elles devenues si laxistes? Penser qu'ils engageraient une criminelle ayant commis une tentative de meurtre en tant qu'hôtesse! Et ignorer une invité alors qu'on leur parle? Quel genre d'attitude est-ce là? Où est votre directeur…"

"Priscille Romero, qu'est-ce que tu fais?"

La tête d'Eléna se retourna lorsqu'une voix grave l'interrompit. Elle reconnut l'homme qui s'approchait et sa mémoire s'éclaircit soudain.

C'était donc lui...

Eléna ne s'attendait pas à rencontrer Doran Stoke dans de telles circonstances.

Il était la seule personne qui lui avait rendu visite en prison.

Cependant, sa visite était probablement motivée par la haine, car il était le frère aîné de Gillian.

Chapitre 4 1

Chapitre 4 2

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Monsieur, ne faites pas n'importe quoi