Roman Trahison à l'autel chapitre Chapitre 5

Rachelle Grey n'a rien emporté, mais a inexplicablement pris la veste que l'homme mystérieux avait laissée derrière lui.

Elle descendit la rue en boitant. Le soleil brillant et chaud ne semble pas faire de bien à son corps glacé. Elle sortit son téléphone et appela un numéro: "Marie, tu peux venir me chercher?".

Vingt minutes plus tard, Marie Green arrive dans une superbe voiture rouge et s'arrête devant elle.

Elle jeta un coup d'œil au bandage blanc sur les pieds de Rachelle et enlève les lunettes de soleil de son visage. Ses sourcils se froncent d'inquiétude et elle demande:"Que t'est-il arrivé, Rae ?"

"Marie, puis-je rester avec toi un moment?" Rachelle a demandé faiblement et s'est penchée en arrière sur le siège de la voiture. Elle a ensuite calmement informé Marie de tout ce qui s'est passé entre elle et Louis Smith. Elle l'a dit avec tant de désinvolture que Marie a pensé qu'elle racontait l'histoire de quelqu'un d'autre.

"Ce Smith et sa famille sont une bande de crétins. Comment osent-ils te comparer à quelqu'un comme Olivia Cruise?" Marie appuie inconsciemment plus fort sur l'accélérateur, accélérant la voiture sous l'effet de la colère. Elle se met alors à jurer. "Louis Smith pensait-il avoir la capacité de réussir sans vous à ses côtés pendant toutes ces années ? Il pensait qu'il pourrait atteindre la position dans laquelle il se trouvait avec ce peu d'habileté qu'il avait ? Était-il aveugle ou stupide? Pensait-il qu'il l'avait fait par cupidité et sans vergogne, en vous trompant avec son ancienne flamme ? Lui et sa famille ont profité de vous pendant toutes ces années. Et maintenant, il vous abandonne parce qu'Olivia Cruise est de retour en ville ? Leur impudeur est incomparable".

Rachelle dit simplement :"Marie, je ne connaîtrai jamais le bonheur. Une vie où je suis aimée par mes parents et où je suis mariée avec une famille épanouie n'est jamais la mienne."

Marie se rappela instantanément l'enfance de Rachelle. Elle fronça les sourcils alors qu'une pointe de tristesse brillait dans ses yeux, se sentant désolée pour Rachelle. "Ne sois pas contrariée, Rae."

"Je n'espérerai pas un mariage ou une vie heureux car je sais que je n'aurai jamais cela, et je ne serais pas triste à cause de cela." Rachelle se mordit légèrement les lèvres et ferma lentement les yeux. "Je suis épuisé. Laisse-moi faire une sieste."

Marie pouvait sentir que quelque chose n'allait pas avec Rachelle. Elle plaça ses bras sur ceux de Rachelle et constata que la température de Rachelle était anormalement élevée.

Marmonnant de nouvelles malédictions à l'encontre de l'homme qui a abandonné Rachelle, Marie se rend à l'hôpital. En chemin, elle ne manqua pas de cracher d'autres malédictions à l'encontre de toute la famille Smith.

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Trahison à l'autel