Roman Ma Demi-sœur, Ma Compagne chapitre Chapitre 8

Le point de vue de Damienne

''Merde !'' lâchai-je en renversant mon verre, attirant l'attention de Hanane sur l'endroit où se tenait Grégory. ''Merde !'' grommela Hanane en essayant de me dissimuler. Ce pendant, il était déjà trop tard, je m'étais fait prendre.

Nerveusement, je rabattis mes cheveux derrière mes oreilles et soutins son regard. Je m'attendais à ce qu'il m'assaille et me traîne hors de la fête, mais étonnamment, il détourna le regard et prit une gorgée de son verre. ''Il ne vient pas vers nous'', dis-je à voix haute à Hanane, qui hocha la tête en guise de réponse. ''Il ne se soucie pas de toi, je me demande pourquoi tu te soucies de lui'', murmura Hanane et prit une gorgée de son verre.

Nerveusement, je regardai dans sa direction et j'aperçus Hella se tenir devant lui. Elle était vêtue d'une courte robe bleue qui lui arrivait au-dessus des genoux. Ses cheveux noirs étaient attachés en chignon. Elle avait une peau blanche impeccable, ce qui me rendait jalouse, souhaitant être aussi sexy qu'elle. ''Salope !'' grognai-je en essayant de détourner le regard. Mais je remarquai que Greg l'attira vers lui et scella ses lèvres avec les siennes.

Je les regardai s'embrasser si chaudement et passionnément, et pour des raisons étranges, je me sentis un peu jaloux et en colère. ''Allons-y'', dit Hanane en m'entraînant avec elle. En grognant de colère, je la suivis, et nous nous retrouvâmes dans la piscine, qui était bondée de jeunes adolescents et de jeunes gens qui s'amusaient au bord de la piscine. ''J'ai envie de nager, mais je n'ai pas pris de maillot de bain'', grommela Hanane en regardant autour d'elle, fixant les gens qui s'amusaient dans la piscine. ''Nous devrions peut-être rentrer à la maison'', dis-je en fronçant les sourcils. Pour des raisons étranges, j'étais en colère et blessée de voir Grégory et Hella s'embrasser.

''Allez, jeune fille, ne me dis pas que tu es comme ça parce que Greg est là'', déclara Hanane, ce qui me fit hausser les épaules sans dire un mot.

''Ne t'inquiète pas, il ne te dénoncera pas, ce mec ne se soucie pas de toi'', me rassura-t-elle. Mais ce n'était pas la vraie raison pour laquelle j'étais agitée, je ne pouvais l'expliquer à personne. ''Courage et amusons-nous'', me dit Hanane en me donnant un petit coup de coude sur l'épaule. ''Tu sais, nous n'avons que quatorze ans et... '' essayai-je de parler, mais elle me coupa la parole. ''Le célébrant n'a que deux ans de plus que nous et en plus, regarde Bertil là-bas, il a quinze ans. Alors, cesse de faire comme si nous étions des bébés'', exhorta Hanane. Alors, je hochai la tête et bus une gorgée de ma boisson.

''Amusons-nous !'' cria-t-elle puis, elle se mit à danser au rythme de la musique. Je gloussai devant ses pas de danse fous et détournai le regard. Curieusement, je déplaçai mon regard, cherchant une certaine personne, mais je ne la trouvai pas dans la foule. ''Reste ici, je reviens'', dit Hanane. Elle ne laissa pas ces mots finir sur ses lèvres avant de s'enfuir. ''Hé, ne pars pas… '' Avant que je puisse protester, elle était déjà partie. Gémissant doucement, je m'assis sur un siège et pris une gorgée de ma boisson, regardant tout le monde s'amuser sauf moi.

Quelques minutes passèrent et Hanane ne revint pas. Curieusement, mon regard se porta sur elle et je la vis parler et rire joyeusement avec Césaire, son béguin de longue date. ''Salope !'' me moquai-je en vidant mon verre.

Inspirant profondément, je parcourus du regard le spectacle qui s'offrait à moi, lorsque je remarquai que quelqu'un avait pris place à côté de moi. Par curiosité, je tournai mon regard de côté et remarquai qu'il s'agissait d'un beau gosse dans sa prime enfance.

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Ma Demi-sœur, Ma Compagne