Roman Miss et amoureuse malgré elle chapitre Chapitre 100

Les jours étaient passés depuis la confrontation qu'avait eut Mia avec le milliardaire , exactement six semaines et elle n'avait toujours pas reçu de représailles de ce dernier . On aurait dit qu'il s'était volatisé . Ce qui aurait normalement dû rassurer la jeune femme mais , s'était tout l'inverse .

En effet , depuis ce jour qu'elle mettait sur le coup du hasard , elle n'a plus jamais été aussi sereine qu'elle avait été pendant ces trois années après son accouchement , et bien malheureusement pour elle elle ne pouvait rien y faire contre ses peurs , si ce n'était continuer à avoir des sueurs froides en imaginant les possibilités de scénarios de vengeances à la disposition du puissant milliardaire . Ce qui lui faisait le plus peur , et l'empêchait réellement de continuer à faire comme si de rien n'était , c'était l'existence de sa petite Yara qu'elle craignait de perdre si jamais son père venait à découvrir l'existence . Sa crainte était telle que , après ses longues journées où même ses nuits de gardes à l'hôpital , elle était presque devenue paranoïaque en s'imaginant suivie . Mais à chaque fois qu'elle avait regarder derrière elle , où même à travers le rétroviseur de sa voiture , elle n'avait vu rien ni personne . Cependant , la sensation d'être épié ne l'avait pas quitter et depuis elle avait en quelque sorte limité les sorties avec Yara au dehors en espérant que ses craintes disparaissent . Son père ayant aussitôt remarqué son attitude distraire ainsi que sa mine soucieuse , avait bien essayer de lui faire parler en lui posant des questions , questions auxquelles elle répondait à chaque fois de façon évasif avec un sourire de façade qui se voulait rassurant pour lui , mais dans sa tête , c'était la panique totale . Et pour cause , elle se voyait mal dire à son père à la santé fragile avec un simplicité que : " en fait papa c'est juste que je suis paranoïaque depuis que j'ai revu le père milliardaire de notre princesse Yara à l'hôpital il y a maintenant trois mois et que je lui ai appliqué une gifle bien méritée qui aujourd'hui me tourmente en me faisant imaginer que des gens nous surveille ! " Oui c'est sur que si elle le lui disait ainsi , il pourrait être mal en s'imaginant également le pire et refaire une rechute . Alors elle avait préféré qu'il ne sache rien même si son chère père était tenace et loin d'être stupide ; Mia l'avait compris quelques jours plus tard quand Mira l'avait appelé par soit disant manque . Elle avait tout de suite comprise , que son papa n'avait pas pû s'empêcher d'aller tout raconter sur ses inquiétudes à sa sœur jumelle en espérant que cette dernière réussisse où il avait échoué . Et bien sûr , sa sœur Mira très déterminer l'avait harceler au téléphone jusqu'à ce que Mia craque et lui dise ce qu'il en était . Cette dernière qui ne s'était toujours pas pardonné et éprouvait des remords quand à sa situation , avait éclaté en sanglots en pleurant comme une fontaine en répétant que tout était de sa faute . Mia l'avait aussitôt consolée pour éviter un problème dans son état actuel . Mira s'était calmer puis elles avaient discutées comme à chaque fois pendant un long moment avant de racrocher , mais ce qui l'avait intriguer c'était la lueur bizarre dans les yeux de sa jumelle et la détermination dans sa voix quand elle lui avait dit comme une promesse solennelle : " je te promets Mia que je vais tout arranger , pour toi et ma nièce Yara ..." Mia s'était demandé après ce qu'avait voulut dire sa sœur mais à ce moment , Yara était entré en courant dans sa chambre et était aussitôt monté sur elle lui faisant oublié la phrase de sa jumelle .

Mia soupira en chassant ses idées éparpillées puis , elle s'efforça de se concentrer sur la tâche qu'elle était en train de faire depuis maintenant plus de deux heures , à savoir finir de décorer du mieux qu'elle pouvait la petite pièce montée de gâteau pour l'anniversaire de son bébé chérie qui le lendemain aurait trois ans . Elle prît une pause et se décala sur le côté pour admirer son œuvre . Ce qu'elle vit lui enleva une grimace horrifiée qui avait pour cause la forme raté de son Gâteau qui était sans exagération horriblement à fessé sur le côté . Cette vision lui donnait envie de rire , mais elle s'efforça a retenir l'hilarité sous-jacente qui l'abitait , mais ce ne fut pas le cas de son père qui , assit pas loin de là sur la table de la cuisine où il sortait des décorations des cartons qui serviraient pour l'occasion , éclata de rire sans pitié ni retenu et ce , sans même se soucier de la mine reprobatrice de sa fille qui le fixait en boudant .

- non ... mais papa ! Tu n'es pas gentil de te moquer aussi ouvertement et qui plus est encore sans retenu de mon gâteau ! Surtout que tu me l'avais promis au début que tu ne te moquerait pas en cas de fiasco , s'écria Mia avec moue .

Son père qui avait oublié cette promesse depuis un moment , redoubla de rire en se couchant comme un enfant sur les décorations sur la table puis il dit entre deux rires :

- je sais... Hahaha ...ma chérie ... hahaha , mais c'est juste que ton gâteau est loin d'être ce que nous espérions . Au contraire , il est le plus moche et le plus drôle qu'il m'a été donné de voir . On ne dirait même pas que c'est du glaçage ça , mais plutôt de la crème liquide au chocolat , dit-il les larmes aux yeux à force de rire, oui il prit une pause pour dire : remarque fait tu t'es beaucoup amélioré depuis petite car au moins ton gâteau il n'est pas complétement aplatie , ni brûler d'ailleurs . Vraiment ma chérie tu es plus douée dans ton métier avec un scalpel qu'avec un moule à gâteau et un fouet .

Mia voulut garder son sérieux face à l'hilarité de son père , mais cela fut difficile et donc elle éclata de rire car il avait carrément raison en ce qui concernait son Gâteau qui était bon pour la poubelle . Malgré ses heures à travailler pour finalement obtenir ce résultat , Mia laissa le rire remplir son être jusqu'à se plier en deux . Elle se redressa en secouant la tête puis essuya ses yeux presque humides , et dire qu'elle avait prise des cours de cuisine et de pâtisseries pour être moins médiocre en cuisine que par le passé ; voilà que le résultat était comique . Certes , elle avait fait des progrès en cuisinant sans brûler un repas ou même sans que la nourriture ne soit incipide et sans goût mais il semblerait que la pâtisserie ne l'aimait pas vraiment comme en témoignait son œuvre juste en face d'elle .

Son rire calmer mais surtout fatiguée d'être resté ainsi debout pour rien au final , elle alla s'asseoir à côté de son père qui la regardait avec amusement . Mia lui donna une petite tape mi-contrarier sur l'épaule pour le dissuader de continuer de rire .

Elle se disait que pour finir , elle allait devoir contacter le numéro de cette maison de pâtisserie délicieuse dont rafolle presque toute la ville que lui avait recommandé son amie Lynn car c'était cette dernière qui avait confection le gâteau d'anniversaire de son enfant quelques semaines plutôt , en espérant qu'ils allaient pouvoir la cadrer pour demain mais avant elle s'adressa à son père .

- c'est vrai papa , la pâtisserie n'est vraiment pas mon fort , grimaça-t- elle avec un regard honteux vers son gâteau qui comme pour donner écho à sa parole s'afessa encore plus , et ce n'est pas faute d'avoir essayé ajouta-t-elle dans un soupir en à fendre l'âme .

- Et donc qu'allons-nous faire à présent ? Questionna son père qui avait repris du sérieux et la fixait avec sollicitude .

Mia poussa un autre soupir en haussant les épaules .

- je vais devoir passer la commande chez des professionnels pour avoir un gâteau digne de ce nom pour demain car le mien est complètement mort . je n'ai pas du tout l'envie de recommencer l'expérience pour aujourd'hui , en outre il reste encore beaucoup à faire avant demain .

Son père acquiesça de la tête avant de lui prendre les mains chaleureusement et dit :

- ne t'inquiètes pas Minha Pomba Vermelha ( ma petite colombe rouge) , je suis certain que la fête de Yara sera une réussite , et qu'elle va adorer sa journée d'anniversaire .

Mia passa une main sûr ses yeux pour essuyer les quelques larmes qui avaient montrées leur nez , puis se lèva pour l'embrasser chaleureusement . Elle était chanceuse d'avoir son père encore à ses côtés . Et le voir si rassurant et confiant pour demain , alors qu'elle stressait à mort , et voulait que tout soit parfait pour les trois ans de son bébé . Mais la limite du budget réduisait ses dépenses alors qu'elle aurait souhaité organiser une grande fête dans le parc , ou même dans un zoo car sa petite Yara adorait les animaux , mais hélas elle avait dû se résoudre à une petite fête dans son jardin . Au vu de la difficulté de la tâche qui était plus difficile avec son emploi à l'hôpital , elle stressait un peu car elle voulait que sa fille garde un magnifique souvenir de cette journée spéciale . en outre , Mia était un peu émue en réalisant que Yara , cette magnifique petite fille malicieuse débordante d'énergie qu'elle avait porté dans son ventre il y presque quatre années de cela , allait avoir trois ans !

C'est fou comme le temps passe vite . Il lui semblait que c'était encore hier qu'elle voyait sa fille ramper partout dans la maison en touchant à tout sans se soucier des cris réprobateurs de sa mère , ou même de son grand-père . Aujourd'hui cette dernière courrait partout et montrait déjà les signes d'une personnalité intelligente exceptionnelle à son jeune âge .

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Miss et amoureuse malgré elle