Roman Agenouillez-vous devant moi ! chapitre Chapitre 85

Quand Bruno et Fabien ont vu la voiture conduite par Léon était la Porsche 911 d’une configuration de pointe et d’une valeur d’environs quatre cent mille euros, ils étaient stupéfaits sur place.

— Pourquoi vous ne bougez pas ? Montez dans la voiture ! a dit Léon avec impatience.

— C’est... C’est votre voiture ? a dit Bruno avec un regard incroyable.

Lorsque Léon était sur le point de parler, il était interrompu par Jordan :

— Montez, ne perdez pas le temps.

Léon ne connaissait pas l’état de la famille de Danielle, mais Jordan l’a su bien, alors il a compris que Danielle ne voulait pas le faire savoir à ses camarades.

Il a pensé :

« Faire semblant d’être une fille gentille d’une famille ordinaire n’est vraiment pas facile pour elle ! »

Bruno a fait un sourire embarrassant, puis lui et Fabien sont entrés dans la voiture et se sont assis sur les sièges arrière.

À l’entrée, la Mercedes-Benz tout-terrain de Maxim s’est arrêtée là en attendant la voiture de Jordan.

— Je conduis cette voiture depuis trois ans, elle m’a fait déjà un peu fatiguer, je veux acheter une voiture de sport après. Alors quel genre de voiture tu aimes, Danielle ?

Maxim a jeté un coup d’œil à Danielle a côté de lui et a dit.

— J’aime la voiture chère.

Danielle lui a répondu en esquissant un sourire embarrassant.

Maxim a été stupéfait pendant un moment, et puis il a dit avec un sourire :

— Bien sûr, bien sûr, les choses de bon marché ne sont souvent pas bonnes.

Danielle n’a rien dit. Maxim a continué à la demander :

— Quelle est ton adresse ? Je peux venir te chercher pour aller ensemble à l’université.

— Pas besoin, merci.

Danielle a dit indifféremment.

Maxim a soudainement senti que Danielle était vraiment difficile à poursuivre.

À ce moment-là, la fille aux cheveux roux a vu une Porsche blanche passer non loin de là et a dit activement :

— Maxim, comment tu penses cette voiture de sport blanche là-bas ? C’est une voiture jolie et je pense que c’est le genre de voiture préféré par les filles.

Maxim a regardé dans la direction du doigt de cette fille.

Il a pensé :

« Cette voiture coûte environs quatre cent mille euros, ma famille ne sera certainement pas d’accord avec moi si je veux l’acheter. »

Mais en face de Danielle, il ne pouvait pas s’exprimer dans son impuissance. Alors il a tourné sa tête et a demandé à Danielle :

— Tu aimes aussi cette voiture ?

— Oui, a répondu Danielle avec un sourire doux.

Elle s’est demandé :

« Si je ne l’aime pas, pourquoi je l’ai achetée ? »

Mais ce que Danielle aimait le plus, c’était la voiture bleue qui avait été achetée par Jordan, celle qui était une édition limitée, il était donc difficile de trouver une autre.

Maxim a souri maladroitement et a dit :

— Cette voiture n’est pas cher pour moi, je vais discuter avec mes parents, ça devrait aller.

Qu’il puisse l’acheter ou non, il ne pouvait pas laisser Danielle le mépriser.

Après s’être approché de la Porsche blanche, la fille aux cheveux roux a été la première à voir clairement le conducteur et a été surprise :

— Danielle, ne sont-ils pas tes deux amis ? Cette voiture est la leur ? Tes deux amis ont l’air pauvres, alors je ne m’attendais pas à ce qu’ils soient si riches.

Mais elle y a réfléchi et a continué,

— Se pourrait-il que ce soit la voiture qu’ils ont louée ? Aujourd’hui, il y a beaucoup d’escrocs qui a loué la voiture de luxe pour arnaquer des filles naïves comme toi, tu dois faire attention.

— Je pense qu’ils sont probablement deux menteurs, alors nous devons les chasser plus tard.

Maxim a dit avec indignation.

Danielle a dit d’un ton impuissant :

— Ils sont vraiment mes amis.

À ce moment-là, la Porsche s’était déjà arrêtée à côté de la voiture de Maxim. Léon a baissé la fenêtre et a dit :

— Allons-y.

Maxim a jeté un coup d’œil à Léon avec un regard hostile. D’après lui, que Jordan et Léon soient menteurs ou pas, l’existence des deux hommes a déjà influencé sur sa poursuite à Danielle.

Puis les deux voitures se sont dirigées l’une après l’autre vers le Bourg X.H.

Le Restaurant Galopin était un restaurant avec la décoration antique, généralement ses affaires étaient bonnes, mais ce n’était pas le moment du repas, il n’y avait donc pas beaucoup de clients quand ils sont arrivés.

Ils ont demandé une salle privée et ont commandé l’agneau entier rôti qui était la spécialité de ce restaurant.

À la table, Maxim a fait semblant de demander négligemment à Jordan :

— M. Jordan, quel est ton métier ?

Il était évident que Jordan était la personne essentielle parmi les trois.

Jordan a levé les yeux vers lui, a ramassé un mouchoir et s’est essuyé la bouche, puis, il a dit :

— Si tu as quelque chose à dire, dis directement.

— La voiture que vous avez conduite, c’est celle que vous l’avez louée ou l’avez volée ? Si c’est la voiture que vous avez louée pour tromper les filles, sortez d’ici maintenant ! Si c’est celle que vous avez volée, aucun de vous deux ne peut s’enfuir ! a dit Maxim avec l’air sérieux.

Jordan n’avait pas encore parlé, Danielle a déjà dit avec colère :

— Maxim, qu’est-ce que tu as dit ?

— Danielle, pourquoi parles-tu encore pour eux ? Comment peuvent-ils se permettre une voiture aussi chère, il est clair qu’ils sont des escrocs, a dit la fille aux cheveux roux.

À ce moment-là, la porte de la salle privée a été ouverte et un homme d’âge moyen portant des lunettes est entré. Il a balayé toute la salle avec un regard ferme, et finalement son regard est arrêté sur Danielle.

— Papa ? a dit Danielle avec surprise.

— Pourquoi tu es ici ? a demandé Danielle.

— C’est la question que je veux te demander aussi.

L’homme d’âge moyen a dit avec un visage foncé.

— C’est mon affaire privée, et cela n’a rien à voir avec toi, a dit Danielle indifféremment.

Maxim et les autres sont toutes devenus stupéfaits quand ils ont vu cet homme d’âge moyen, c’était parce qu’ils ont su que cet homme était Aaron Didier.

La célébrité d’Aaron n’était pas grande à la Ville J, mais il était aussi une figure bien connue.

On disait qu’il avait fait des erreurs quand il avait été jeune, puis il avait été chassé de la famille Didier par Aubin qui était le chef de la famille. Aubin avait été si en colère qu’il avait même émis une ordonnance d’interdiction. Cette ordonnance avait interdit que tout le monde et toutes les entreprises n’eussent pas pu employer Aaron.

Dans cette situation-là, Aaron avait été contraint d’aller à la capitale.

Après une dizaine d’années, quand il était revenu, il avait déjà été devenu une grande célébrité de la Ville W. Son histoire pouvait être décrite comme une légende.

Les camarades de Danielle ont murmuré :

« Danielle l’a appelé papa, ça veut dire que Danielle est la petite-fille d’Aubin Didier ? »

Auparavant, ils avaient pensé que même si Danielle était si belle, mais son état de famille n’avait pas été bon.

Cependant, ce qui les a surpris maintenant, c’était que Danielle était la fille d’Aaron, c’est-à-dire qu’elle était l’enfant de la famille Didier, qui était le chef des quatre grandes familles.

Se rappelant qu’ils avaient montré leur sentiment de supériorité en face de Danielle ce matin, ils ont senti gêner et ils voulaient s’enfuir.

Face à Aaron, sauf Jordan, tout le monde n’a pas pu s’empêcher de se lever.

Aaron a soupiré imperceptiblement. Il a adouci son ton et a dit à tout le monde :

— Vous êtes les camarades de Danielle, non ? Alors, asseyez-vous.

En ayant entendu cela, tout le monde s’est assis graduellement.

Aaron a également trouvé un siège et s’est assis. Il a dit sérieusement :

— Je suis le père de Danielle, et je suis aussi votre aîné, alors écoutez-moi, cet endroit n’est pas le lieu où vous pouvez venir. Vous devriez rentrer chez vous.

Ses mots calmes révélaient un élan non répressible, qui ne pouvait s’empêcher de rendre Maxim et les autres un peu nerveux.

— D’accord, oncle Aaron, alors nous allons rentrer maintenant, a dit Maxim rapidement.

Aaron n’a rien dit, ce qui pouvait être considéré comme un acquiescement.

Ensuite, Maxim et les autres se sont levés et ont quitté la salle rapidement.

Dans cette pièce, il y avait seulement Jordan et Léon qui n’avaient pas quitté.

— Vous êtes... a dit Aaron.

— Ils sont Jordan et Léon, mes amis.

Danielle les a présentés à Aaron à contrecœur.

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Agenouillez-vous devant moi !