Roman Des années chapitre Chapitre 39

Avant que Daniel n'apparaisse, alors qu'il n'était pas blessé, il entretenait de bonnes relations avec Cholé, et il la gâtait toujours.

Elle est le bébé dans son cœur.

Dans son monde, il l'a identifiée comme sa femme.

Mais à cause de Daniel, à cause de Yune, il l'a mal comprise.

Depuis, il s'est engagé dans une voie sur laquelle il ne pouvait pas revenir en arrière quand il y pense maintenant.

Bien que Cholé ait promis de le voir tant qu'il ramènerait Carey, c'est juste »voir».

Quant à savoir s'il faut ou non l'accepter à nouveau, Clément se sent confus en y repensant.

En pensant à Yune, il reçoit des messages de Yune chaque mois.

L'ordre à ce moment-là était tant qu'elle avait du souffle.

Il ne savait pas pourquoi, il ne voulait tout simplement pas tuer Yune directement, il voulait juste qu'elle vive.

Maintenant que Cholé va bien, il escortera personnellement Yune devant Cholé et demandera à Yune de se prosterner et d'avouer sa culpabilité.

En pensant à cela, il se souvient de passer un appel téléphonique et de poser des questions sur la situation de Yune, alors il appelle ses subordonnés en marchant.

« Monsieur, la marchandise est arrivée. »

« Je ne vous pose pas de questions à ce sujet, allez à la porcherie et voir l'état de Yune et dites-moi. »

Là-bas, la subordonnée se tait soudain.

En écoutant le silence là-bas, Clément, qui connaissait très bien ses subordonnés, se rend tout de suite compte que quelque chose n'allait pas. « Que s'est-il passé ? Vous dites la vérité et ne la cachez pas. »

« Monsieur, il y a à peine dix minutes, il y a eu un appel de la porcherie et Yune s'est enfuie. »

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Des années