Roman Des années chapitre Chapitre 40

« Carey, je te cherche depuis des années, tu sais ? »

« Je ne veux pas savoir. » Carey est toujours ennuyé.

« Je suis le seul dans l'entreprise. Je ne dors que cinq ou six heures par jour. Tu le sais ? Pourquoi ne reviens-tu pas pour m'aider ? »

« Votre entreprise n'a rien lien avec moi. »

« Carey, depuis le départ de Cholé, j'ai rendu tous les parts de mes frères et sœurs et de mon père. »

Le corps de Carey tremble, en fait, il en a déjà entendu parler par d'autres frères.

Clément ne doit pas savoir que ce qu'il détestait le plus n'était jamais que Clément volait l'entreprise, ce qu'il détestait était toujours la torture de Cholé par Clément.

À la fin, les deux reviennent ensemble.

Cependant, avant de descendre de la voiture, Clément s'arrange soigneusement, il ne s'attendait pas à ne pas être blessé à Daniel, mais il l'a été en rentrant dans la ville.

Mais ça lui faisait tellement doux qu'il avait peur que Carey ne le frappe pas.

Monter à l'étage.

Avant d'arriver à la porte, la porte est déjà ouverte.

« Tonton, vous êtes de retour. » Niki se précipite la première.

À l'intérieur de la porte, se tient Cholé.

Clément est reconnaissant que Cholé ne puisse pas le voir en ce moment, sinon, si elle le voyait blessé, elle serait...

Mais serait-elle ?

Elle serait triste ?

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Des années