Roman Des années chapitre Chapitre 41

« Qu'est-ce que tu fais ? » Plus la personne est aveugle, plus elle est sensible, Cholé panique.

« Clément, lâche-toi ! » Carey se lève, et voyant qu'il est sur le point de se précipiter, Niki tire sur la main de Carey : « Tonton, j'ai peur. »

La petit fille n'a jamais vu Carey aussi féroce, alors elle attrape Carey involontairement, de peur qu'il ne se batte avec Clément.

Elle ne sait pas pourquoi, mais voir Clément tenir la main de sa mère, elle ne déteste pas.

En le regardant à nouveau, Clément ignore Carey et presse le dentifrice dans la main de Cholé, puis l'étale soigneusement . « Elle est brûlée, et un peu de dentifrice soulagera la douleur. »

Sa voix douce et ses mouvements doux, comme s'il touchait une œuvre d'art.

Cholé se fige, mais ne se libère pas.

Ce sentiment familier qu'elle n'a pas ressenti depuis longtemps revient à l'esprit : « ça suffit... ça suffit. » Son visage est rouge et du dentifrice est appliqué sur les zones rouges, et Cholé se détache finalement de la main de Clément. .

« Tonton, quelle est ta relation avec tonton Carey ? » demande curieusement Niki.

Entendant l'appellation «Tonton» de Niki, le visage de Clément s'assombrit à nouveau, et il reprend la main de Cholé : « Cholé, dis à Niki qui je suis, d'accord ? »

Cholé est surpris, ne sachant pas un instant si elle doit dire la vérité à Niki.

« Maman, qu'est-ce que Tonton t'a demandé de me dire ? Dis-le-moi maintenant. » L'enfant devient de plus en plus curieux, et plus il ne sait pas, plus il veut savoir.

« Non... rien. » Cholé s'arrache de nouveau, se lève et se dirige vers Niki, s'assoit à côté de Niki.

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Des années