Roman Mon mari, un accro caché à la sexualité chapitre Chapitre 53

___Jack___

Encore une fois, j’ai piégé König avec ma question. Je suis à l’écoute, pourtant il ne dit rien au téléphone. Sûrement, il est bloqué et ne sait pas vraiment comment me répondre. Je suis obligé de lui poser la même question pour voir quelle réponse, il va me donner. Par chance, König même a dit :

“S’il te plaît papa, moi aussi je viens d’arriver à la maison comme ça et je n’ai pas vu ma femme. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle je t’ai même appelé.”

“Je n’ai pas bien entendu ce que tu dis. König, où se trouve ma fille ?”

“Mais papa, pourquoi tu me parles de cette façon ? Je suis clair avec toi non ! Ok, je dis bien, je viens d’arriver à la maison et je n’ai pas vu Joys. J’aimerais savoir si elle est venue vous joindre à Londres ou pas.”

“Si tu ne veux pas avoir des problèmes avec moi, je t’ordonne de chercher ma fille très vite, sinon tu auras un sérieux problème avec moi.”

“Je te demande pardon de revoir cet ordre. Est-ce ma faute si je n’ai pas vu ma femme à la maison ?”

Sur ces mots, König a raccroché l’appel. Ce garçon a vraiment le cœur hein. En tout cas, on verra ce qu’il va se passer dans les jours à venir. Après l’appel, je me suis mis à sourire seul et directement, je suis allé rejoindre Joys dans sa chambre. Cette dernière ne fait que pleurer depuis son arrivée. Sa mère l’a consolée jusqu’à fatiguer.

“Ma chérie, arrête de pleurer !”

“Est-ce qu’il t’a appelé ?”

“C’est pour cela même que je suis là. König vient de m’appeler et je lui ai demandé d’après toi, mais le gars est très incapable de me parler. Actuellement, je suis très sûr qu’il s’inquiète beaucoup pour toi.”

“Hum, j’ai vraiment envie de le voir, mais je ne sais pas quoi faire. Le pire, si je pense à ce qu’il m’a fait, je ne fais que pleurer.”

Malgré tout, le vrai amour demeure toujours dans cette relation. C’est la meilleure des choses mêmes ! J’ai encore échangé quelques mots avec Joys et finalement, je suis sorti de sa chambre pour aller rejoindre sa mère.

“Il me semble que König va venir ici la semaine prochaine.”

“Non, je ne le crois pas. Tu lui as dit que sa femme est venue chez nous ?”

“Non, mais ce garçon est très fort hein. Il vient de m’appeler.”

“Qu’est-ce qu’il t’a dit ?”

“Il m’a juste rencontré certains trucs hein. Bon, il faut que je l’appelle encore devant toi.”

J’ai appelé mon beau-fils à plusieurs reprises, pourtant il ne décroche pas mon appel. Que dois-je faire en ce moment ? Sans tarder, je lui ai envoyé un message en lui disant que j’ai quelque chose de très importante à lui dire et au même moment, mon téléphone se met à sonner. Ah, c’est lui-même qui m’appelle.

“As-tu déjà oublié que je suis ton beau-père ?”

“Je peux savoir pourquoi tu m’as appelé ?”

“Hum !”

“Non seulement que tu es mon beau-père, mais je te considère également comme mon propre père. Je n’ai pas pu décrocher ton appel, car je suis très surchargé en ce moment. Je n’ai pas encore eu la nouvelle de ma femme, pourtant il fait nuit. Sans te mentir, il faut savoir que ma femme est très importante pour moi plus que toi-même. Eh bon, je suis désolé ! Mais, c’est juste une vérité que je te raconte.”

“Si c’est le cas, je veux que tu retrouves ma fille avant demain matin.”

Il voulait parler et moi aussi j’ai raccroché l’appel. König aime sincèrement sa femme. Là, c’est très bien. Après l’appel, ma femme ne fait que rigoler. Quant à moi, j’ai tellement eu pitié de mon beau-fils. J’imagine en même temps la douleur qu’il ressent à l’heure-là. Dans tous les cas, ça va passer dans quelques temps.

“Chéri, est-ce que notre idée est vraiment bonne ? Il n’y aura aucun problème après ?”

“Non, je ne crois pas ! S’il te plaît, donne-moi quelques minutes !”

Je suis sorti et directement, je me suis rendu chez James. Je le considère également comme mon enfant, donc je dois échanger quelques mots avec lui. Certainement, lui aussi va nous aider. Une fois que j’ai fait mon entrée dans sa chambre, le gars s’est levé dans sa chambre.

“Oh monsieur, il faut m’appeler afin que moi-même je vienne chez vous non !”

“Non James, ne t’inquiètes pas ! Moi-même je voulais faire un petit sport. Le fait de rester sur place aussi chaque temps, ce n’est pas bon.”

“Ok, je vois. Je peux savoir la raison pour laquelle vous êtes là ?”

“Je veux qu’on échange quelques mots sur la relation de König et Joys.”

“Papa, selon moi, je ne veux pas que Joys continue de souffrir dans ce foyer. Moi, James, qui suis devant vous actuellement, j’ai fait le lycée avec König. Je connais presque tout son comportement. Ce garçon est un grand coureur de jupons et je ne suis pas sûr qu’il va changer un jour. D’ailleurs, lui-même me l’avait dit une fois.”

“S’il te plaît, sois un peu explicite ! Donc, si je comprends bien, tu ne veux pas que Joys continue cette relation avec son mari ?”

“En quelque sorte !”

“Non, cela ne peut pas être possible ! Dans tous les cas, moi aussi je vais beaucoup réfléchir sur ton idée. Merci beaucoup !”

Je suis allé m’asseoir au salon avec beaucoup de pensées négatives. Pourquoi James aussi dit une autre chose ? Nous voulons juste piéger König afin de savoir s’il aime sincèrement sa femme ou pas, pourtant James me propose une autre chose. Son idée semble un peu bonne, mais elle est très compliquée et impossible. König et Joys s’aiment bien et ne peuvent jamais se séparer. À peine deux minutes, Jessica est venue me rejoindre. Je lui ai raconté tout ce que James m’a dit et finalement, elle aussi est très étonnée.

“Soyons prudents dans cette affaire ! Si Joys s’est divorcée avec son mari, ce serait une grande honte pour toi et moi. N’oublie pas que tu es une personne très spéciale pour ce pays !”

“Il faut qu’on laisse tout dans les mains de Dieu. Il est le seul à connaître notre avenir.”

Le jour suivant.

___James___

Je ne suis pas bête pour être d’accord avec eux. Je dois toujours les contredire afin que Joys demande le divorce. Là, j’aurai une très bonne opportunité à saisir. Le jour où cette beauté va devenir ma femme, oh König sera foutu. Je dois lui montrer que je suis son boss.

Après mon réveil, je suis allé faire l'entretien des voitures de monsieur Jack. Quelques minutes après, j’ai décidé d’aller rendre visite à ma future femme. C’est le moment idéal pour moi de conquérir son cœur, donc je ne dois même pas blaguer. J’ai frappé à la porte de Joys et elle me demande de faire mon entrée.

“Bonjour ma princesse ! Comment ta nuit a été ?”

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Mon mari, un accro caché à la sexualité