Roman Princesse Cachée chapitre Chapitre 88

Qu'allais-je faire ? C'�tait assez simple et pourtant si compliqu�. J'allais retrouver Gaspard et le livrer � la police. Il m�ritait de se faire juger pour ses crimes et je devais avouer que quelque part au fond de moi je n'allais pas me sentir en s�curit� tant qu'il n'�tait pas enferm�. Mais surtout je voulais qu'il paye. Un frisson me parcouru en repensant � la fois o� tout avait bascul�. Je revoyais le visage p�le de Liam et j'entendais de nouveau le coup de feu.

Je secouais la t�te. Je n'avais jamais ressenti tant de haine envers quelqu'un. Je n'avais encore jamais souhait� que quelqu'un paye. Et pourtant je ne r�vais que d'une chose. Voir Gaspard derri�re des barreaux. J'eus un pincement au c?ur. Je ne pouvais pas le ha�r � ce point. Il restait humain et mon fr�re par-dessus tout. Je ne l'avais jamais connu malheureusement et n'allais plus jamais avoir la chance de le conna�tre mais je me demandais ce qu'il se serait pass� s'il n'�tait pas devenu ainsi.

Je secouais la t�te. C'�tait �trange. Pourquoi �tais-je si sensible d'un coup ? Gaspard n'�tait personne � mes yeux. Tout comme mes parents je ne l'avais jamais connu. De plus il voulait ma mort et par-dessus tout avait tu� un de mes amis. Je me tournais vers ma m�re d�termin�e.

� Il n'a pas pu quitter le pays. Peut-�tre m�me pas la ville. Il �tait tellement pr�s du but qu'il ne peut plus attendre de me tuer. Je vais le retrouver et il sera jug� pour ses crimes. Apr�s avoir gout� au meurtre il ne peut pas tourner a page si facilement. �

La reine p�lit mais ne dit rien. Elle savait que c'�tait la chose � faire.

� Vous n'avez rien trouv� durant toutes ces ann�es ? demandais-je.

-Nos agents ont trouv� un appartement pr�t du centre-ville qui avait �t� lou� par un ancien patient de l'h�pital o� �tait all� ton fr�re. Nous pensions qu'il avait d� rester l�-bas mais � aucun moment nous ne l'avons vu. �

J'entendis Noah claquer sa langue contre son palet. J'avais �t� la seule � entendre et j'essayais de me mettre � la place de Noah. Il devait �tre frustr� d'avoir si peu de pistes. Je me sentais tellement triste pour lui. J'ignorais quoi faire. Je ne pouvais rien dire ni faire pour lui faire oublier ou le rendre heureux. Je pouvais simplement �tre l� pour lui. Son sourire avait �t� magnifique quand il m'avait revue pour la premi�re fois depuis l'�v�nement. Je voulais le voir sourire tout le temps ainsi cependant ses sourires n'avaient rien de vivant � pr�sent.

Nous continu�mes � �changer un moment avec le roi et la reine. Ils me dirent tous les lieux qu'ils avaient surveill� durant les derni�res ann�es mais visiblement le r�seau de Gaspard �tait tr�s d�velopp�. Beaucoup de personnes devaient le cacher. Je me demandais comment il avait fait. Il avait eu l'air de quelqu'un d'influant. Il avait d� rencontrer les bonnes personnes � l'h�pital.

La piste la plus solide que j'avais �tait Cindy. Elle devait travailler pour Gaspard ou du moins �tre en contact avec lui. Je proposais donc que nous retournions au lyc�e. �videmment le roi ne trouva pas mon id�e des plus brillantes au d�part. Il voulait envoyer des agents parler � Cindy � ma place mais j'insistais.

Je devais comprendre qui �tait Cindy dans toute cette histoire. Elle n'avait pas encore fuit le lyc�e alors je devais en profiter pour lui parler. Elle m'avait appel�e votre altesse d�s les premiers instants alors qu'elle n'�tait pas cens�e �tre au courant de ma vraie identit�. Je devais savoir comment elle avait su si vite qui j'�tais, avant m�me que j'arrive. De plus je devais comprendre pourquoi elle n'avait rien dit � Gaspard. Cindy avait l'air d'�tre intimid�e par ce dernier et de ne pas avoir grande autorit� sur lui. Et pourtant il a fallu attendre quelques semaines avant que Gaspard ne me retrouve � cause de la photo que j'avais post� sur les r�seaux sociaux avec Lili.

Mon c?ur se serra quand je repensais � mon amie. Retourner au lyc�e �tait aussi l'occasion de les revoir et de m'excuser d'�tre partie ainsi.

Mon id�e finit tr�s vite par �tre accept�e et nous d�cid�mes de partir apr�s le repas. Mes amis se lev�rent et nous �tions sur le point de partir quand le roi m'interpella. Je me retournais et fis signe � mes amis de m'attendre dehors.

� �tes-vous oblig�s de partir si vite ? me demanda la reine.

-Oui. Nous devons retrouver Gaspard au plus vite. Comme vous l'avez dit, il est dangereux.

-Abrielle... Nous venons de nous retrouver. Ne pourrais-tu pas rester l�g�rement plus longtemps ?�

Je secouais la t�te. Ce n'�tait pas parce que nous avions eu une conversation calme que j'avais chang� d'avis � leur sujet. Je ne les voyais toujours pas comme mes parents et je ne comptais pas les revoir. La reine baissa la t�te avec tristesse.

� Apr�s avoir arr�t� Gaspard je voudrais voir le reste de la famille. Je vous verrai au d�ner alors. �

Sur ce je tournais les talons. Les gar�ons m'attendaient devant la porte et Alexy sortit ses mains de ses poches en me voyant. Noah quant � lui resta calme et froid comme il avait pris l'habitude de le faire depuis les derniers jours. Je remarquais que Martin lan�ait des regards en coin vers Noah visiblement inquiet. Je n'avais jamais vraiment vu Martin exprimer une quelconque affection envers quelqu'un. Les deux s'�taient-ils rapproch�s ?

Curieuse je me tournais vers Alexy d'un coup. Il devina que je voulais savoir ce qu'il avait compris au sujet de l'attaque et qui m'avait �chapp�e. Il sourit avec tristesse et croisa les bras sur son torse.

� J'ai lu le r�glement. Je m'ennuyais un jour et j'ai lu toutes les r�gles et l'�tiquette de la famille royale. L'enfant a�n� est l'h�ritier du tr�ne. Mais avec une telle maladie Gaspard �tait disqualifi�. Le tr�ne tombait donc entre tes mains. �

Je regardais mes mains perplexe. J?avais l?impression de tenir entre elles comme une grosse couronne en or massif. Donc Gaspard s'�tait mis � me d�tester parce que je lui avais vol� le tr�ne... Il avait essay� de me tuer alors que j'�tais encore dans le ventre de ma m�re et c'est pour cela qu'il avait �t� envoy� loin. Vivant dans un h�pital il n'avait pas pu passer du temps avec moi. Voil� pourquoi je ne me souvenais pas de lui et pourquoi il m'avait confondue avec notre cousine.

Alexy posa un doigt sur ma paume comme pour me ramener sur terre et je levais les yeux vers lui. Martin tira Noah par la manche pour nous laisser de l'intimit�. Je me retrouvais donc seule avec Alexy devant la salle � manger. Pendant un moment il ne sut quoi dire avant de sourire l�g�rement :

� Tu t'es bien d�brouill�e. Je ne t'avais jamais vue si d�termin�e.

-Je suis toujours d�termin�e.

-Si tu le dis. �

Il se tut de nouveau avant d?ajouter :

� Tes parents n'ont pas l'air si m�chants... �

Je ne savais que r�pondre alors je laissais Alexy continuer.

� N'oublie pas qu'ils sont humains. Ils ont leurs d�fauts et leurs limites malgr� tout. Ce qui leur est arriv� est horrible. Je ne peux m�me pas imaginer ce que c'est que d'avoir un enfant malade. Je ne le souhaite � personne. �

Mon c?ur se serra. Je n'avais jamais regard� mes parents avec piti� jusque-l� mais je devais avouer que voir leurs expressions quand ils avaient parl� de mon fr�re m'avait fait mal. J'avais peut �tre sous-estim� leurs sentiments.

� Je dis simplement que tu devrais y r�fl�chir. �

Alexy faisait un effort surhumain pour que sa voix soit la plus douce possible. Il ne voulait pas me brusquer ou me vexer et choisissait ses mots avec pr�caution ce qui me perturba. Il avait peut-�tre raison. Je n'allais pas r�ussir � vivre tranquillement m�me apr�s que Gaspard allait �tre arr�t� si je n'avais pas fait la paix avec ma famille. Toute cette histoire remontait tr�s loin et pourtant �tait extr�mement fra�che. Le roi et la reine restaient des humains et mes parents. Ils m�ritaient au moins que j'y r�fl�chisse � deux fois avant de couper les ponts.

Je me promis d'y r�fl�chir et de prendre ma d�cision � ce fameux repas que j'avais l'intention d'organiser avec toute la famille royale apr�s avoir arr�t� Gaspard. J'allais prendre et annoncer ma d�cision ce jour. En attendant pour que ce jour arrive je devais arr�ter Gaspard. Tout me renvoyait vers lui. Ma vie tournait autour de lui depuis toujours et je comptais mettre une fin � ce cercle vicieux.

Alexy se tenait toujours devant moi attendant que je dise quelque chose. Sans savoir pourquoi, les mots d?Edgar me revinrent en m�moire. Pour une certaine raison il pensait qu?Alexy voulait �tre plus que mon ami. Apr�s toutes les critiques qu?il m?avait faites je n?y croyais pas mais j?en avais marre de discuter de la m�me chose en boucle avec lui. Je voulais changer de sujet :

� Edgar pensait que tu �tais mon petit ami. �

Alexy fron�a les sourcils.

� Pourquoi ? �

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : Princesse Cachée