Roman DANS CETTE VIE, COMME DANS L'AUTRE chapitre Chapitre 81

- Surprise!!!!

Cria Claire en premier dès que Malia franchit le hall d'entrée avec Nicolas.

Les autres qui n'ont pas eu le temps de crier "Surprise" en coeur comme s'était prévu, tourne en même temps le regard assassin vers Claire :

- Oups!

Avec son gâteau à la main, elle rétrécit son cou, se sentant coupable, sourit bêtement et prit la fuite :

- Je vais...,je vais ranger ça.

Nullement surprise, Malia força un léger sourire :

*Ouais, surprise !*

Il n'y a pas grand monde à la fête seulement quelques membres de la famille, Noah et Ana, Joshua est la aussi...

*Stella, Samantha,..Daniel et...*

Plissant légèrement les yeux en balayant rapidement la salle, Malia remarque une silhouette étrangère.

- Souris plus ma sauvage.

Chuchota discrètement Nicolas en tenant son épaule.

Inspirant longuement, elle élargit son sourire et grommèle entre les dents :

- Je suis sûre que tu étais au courant.

- Et puis quoi, tu aurais voulu que je décourage ton père qui prélarait tout ça avec tellement d'entrain et surtout tellement d'amour?

-...

- Je ne suis pas sauvage comme toi!

Nicolas eût droit seulement à un regard parce que Henry et Carène arrivent déjà à leur hauteur :

- C'est un jour de fête et pourtant je suis un peu triste.

Jetant un oeil interrogatoire à sa mère, cette dernière continue :

- Tu n'es plus ma petite princesse, je ne peux plus te pincer les joues comme avant, tu as grandi si vite.

Rétractant son cou voyant les mains de sa mère arriver, Carène eût quand même le temps de lui tenir les deux joues alors, Malia grimace un peu :

- À chaque anniversaire, je te faisait ça ma chérie et tu aimais ça.

- Pourquoi ai-je l'impression que c'est du passé?

Après avoir éclaté de rire, Henry la prend dans ses bras :

- Joyeux anniversaire ma puce, je te souhaite le meilleur.

- M...

- Mon Dieu ce que t'es magnifique dans cette robe, wouah!!!

S'exclame Carène en lui tenant la main :

- Oh ma petite perle, je te souhaite plein de bonnes choses.

- Mer...

- Joyeux anniversaire Malia!

...

- Bonne fête madame. Bonsoir maître Jacobs.

Éant étrangement de bonne humeur aujourd'hui, Nicolas répond à Lily d'un hochement de la tête.

- Merci Lily.

Quelques compliments par ci et par là et ça y est, elle commence à se sentir saouler.

À chaque fois que Malia essaie de dire un merci, on lui coupe la parole avec un autre compliment.

*C'est chiant à la fin!*

Arborant une mine distante involontairement, c'est Nicolas qui tient à nouveau son épaule et son visage redevient calme sans trop d'efforts.

...

- Je suis sûre que c'est Nicolas qui l'a choisi.

Ce dernier sourit fièrement.

- Ta mère et moi, on a réservé une surprise pour toi dans le salon, rejoint nous après d'accord ?

Elle hocha la tête.

- Ah ma chérie tu es si jolie!

Arrive Ana à leur hauteur.

- Merci.

- Il est pour quand ce petit fils?

-...

- Moi et Carène, on en a un peu marre d'attendre, on se fait vieilles. il nous fait des petits enfants pour nous empêcher de vieillir trop rapidement.

- C'est ça.

Nicola soulève le coin de ses lèvres en un rictus.

Malia jette à nouveau un œil sur la silhouette non loin et se rend compte qu'elle n'est pas tout à fait étrangère.

Regardant Ana puis la fille, elle peut deviner que c'est :

*Élizabeth !*

Puis Stella vient accompagnée de Sam, à leur grand étonnement, Malia leur fait un vrai sourire.

Sam ne peut s'empêcher de sauter dans ses bras pour lui faire ses souhaits.

Ensuite, vient le tour de Stella qui reçu en retour des félicitations pour sa grossesse.

- Nicky!

Élizabeth se rapproche d'eux, une fois que presque tout le monde s'occupe à autres choses.

Nicolas ne la repousse pas, et répond aussi à son étreinte :

- Élizabeth.

- Ta femme est encore plus belle mon frère.

- Merci

Malia ne dit rien jusqu'à ce qu'Elizabeth se tourne vers elle et la prend aussi dans ses bras :

- Qu'est-ce que je suis contente de te voir Malia.

- Bonsoir Élizabeth, je suis contente aussi.

- Joyaux anniversaire.

- Merci.

C'est la première fois après l'accident qu'elle voit ce visage et étant très près, elle le trouve maintenant très familier.

Élizabeth ressemble tellement à sa mère, c'est une évidence qu'elle lui parait fami...

- Petite sister!!!

Cria Claire à quelques mètres de distance, la mine de Malia se rembrunit dans la seconde et Nicolas fait semblant d'avoir soif alors qu'on lui a déjà servi un verre :

- Je vais me chercher à boire.

Dit-il poliment et se fond dans la foule.

- J'ai rencontré ta soeur.

Dit Élizabeth retenant son rire : elle est tellement cool.

- C'est ton anniversaire et c'est moi qui a des fans, bon bref! Je t'ai fait le plus beau cadeau de la soirée petite sister, oh woww, tu est splendide ma poule, désolée d'avoir faillit gâcher ta surprise..

- Faillit ?

Élizabeth hausse les sourcils en la regardant.

- Bah oui, j'étais trop excitée de la voir alors j'ai fait du n'importe quoi...

Profitant de cette petite discussion, Malia se fofile entre la foule pour rejoindre son père au salon :

- Alors pou..., Malia, tu t'amuses?

Stoppant ses pas, elle tourne le regard vers son frère qui ajoute en la rejoignant avec un sourire :

- Ça fait un peu ringarde je sais, mais le vieux voulait tellement te faire cette surprise, tu n'as pas l'air de t'amuser et tu prends la fuite sans même venir me voir.

- Tu parlais avec Daniel et Bastien, je ne voulais pas te déranger.

- Je faisais la connaissance du petit Dilan.

- Alors tu es rentré quand?

- Ce matin.

- Spécialement pour moi?

- Ouais, tu restes mon poussin malgré tout.

Dit-il d'un ton taquin alors qu'elle ne rit pas en levant le pas :

- Aller Malia, je n'y peux rien, j'ai passé plus de 20 ans à t'appeler comme ça, je ne peux pas changer du jour au lendemain, attends-moi...

Cria-t-il en essayant de la rattraper.

...

La petite fête bat son plein, tout le monde s'amuse, Dan ne lâche pas Nicolas une seule seconde.

Henry annonça la nouvelle de la succession à Malia.

Légèrement surprise, la seule question qui lui vient à l'esprit en regardant son père :

- Tu es malade?

- Bien-sûr que non chérie.

- Tu ne mens pas?

- Je ne mens pas ma puce c'est vraiment ce que je veux.

- Bon.

- J'ai déjà tenu une première réunion avec les différents cadres, il y aura une autre la semaine prochaine que tu devrais assister.

- J'accepte à une seule condition.

- Condition ?

S'étonna Henry.

- Une fusion entre CONSTRUCTION et l'entreprise que tu as acheté à Bishop.

-...

Stupéfait, la bouche ouverte, Henry regarde Noah qui hésite un moment en réfléchissant à haute voix

*C'est...*

- Pas mal du tout.

Henry toujours incrédule :

- Euh...

Après réflexion, il porte une main à son menton :

- Effectivement, je trou...

- Excusez-moi, monsieur Marinet, c'est.., il..

- Quoi Lily?

Un peu vexé d'être interrompu, Henry regarde Lily qui vient d'entrer dans le salon avec un air gêné et bafouille :

- C'est la police, elle vient pour madame.

Henry cherche Carène des yeux :

- La police? Pour Carène? Pourquoi ?

- Non. c'est pour madame Jacobs.

- Hein?

Maintenant c'est Noah qui cherche Ana des yeux quand Lily ajoute :

- Madame Malia.

Commentaires

Les commentaires des lecteurs sur le roman : DANS CETTE VIE, COMME DANS L'AUTRE